Faut-il surveiller sa consommation de sel et d’iode ?
Alimentation

Faut-il surveiller sa consommation de sel et d’iode ?

Un excès de sodium (exemple : via le sel de cuisine = chlorure de sodium) entraîne une augmentation de la pression artérielle et une augmentation de l’appétence pour le sel. C’est pourquoi, comme pour toute femme adulte, une attention particulière est portée sur la consommation de sel. Ainsi, parce que l’alimentation apporte encore trop de sel, les dernières recommandations de santé publique préconisent une réduction de l’apport en sel et produits salés, notamment pendant la grossesse.

Un apport en sel modéré, mais suffisant

Le tout est d’en consommer de façon raisonnable et de limiter votre consommation de produits très salés (biscuits apéritifs, plats cuisinés…), ce qui est aussi valable lorsque bébé sera arrivé ! Si trop de sel augmente le risque d’hypertension, trop peu de sel pourrait engendrer des chutes de tension ou encore des vertiges.

Attention aux carences en iode

L’iode joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de votre glande thyroïde et le développement du cerveau de votre bébé. Vos besoins en iode augmentent pendant la grossesse : préférez le sel iodé pour assaisonner et cuisiner (vérifiez cette mention sur l’étiquette), et consommez régulièrement des produits de la mer (bien cuits).

Related news

Our over products to discover