Lire et conter des histoires aux enfants : pourquoi ?
Éveil & développement

Lire et conter des histoires aux enfants : pourquoi ?

C’est bien connu, nos petits bouts de chou sont friands d’histoires en tout genre. Des monstres, des sorcières, des fées, des princes et des princesses, des pays lointains… tous les ingrédients sont réunis pour faire germer en eux des horizons qui les aident à se construire pas à pas.

Même si Bébé ne comprend bien sûr pas tout ce que papa et maman lui racontent, il assimile à son rythme, se développe, apprend ; la lecture d’histoires n’est donc pas à négliger.

Il n’y a pas d’âge pour commencer et les bienfaits sont nombreux :

Créer un rituel de coucher

C’est prouver, notre corps aime les rituels. Pour préparer au coucher du petit, privilégier une activité calme une heure avant d’aller au lit l’aide à trouver le sommeil rapidement, à instaurer une atmosphère reposante.

Quoi de plus idéal qu’une histoire racontée à voix basse dans une ambiance tamisée pour guider bébé vers de bonnes nuits tout en éveillant ses sens ?

Et puis, on prend vite le pli ! Pour peu qu’on soit assidu, le rituel s’installera de lui-même.

Un moment privilégié

Lire une histoire à son enfant, c’est se rendre complètement disponible pour lui ; c’est créer une bulle où l’on se coupe de la charge du quotidien et où l’on partage un instant de complicité avec notre petit chérubin.

C’est un climat propice à l’échange, qui instaure un sentiment d’importance, indispensable au bon développement de l’enfant.

Mais avant tout, c’est aussi une belle preuve d’amour.

Stimuler les sens et la motricité fine

Eh oui ! Bébé, du haut de ses quelques mois, a lui aussi un avantage à tirer des livres !

Suivre les images des yeux, s’arrêter sur les couleurs, les formes, le mâchouiller (à condition, bien sûr, qu’il s’agisse d’un livre pour bébé !) …

Tout ça contribue à stimuler son cerveau et sa motricité fine, autrement dit, il apprend à bouger indépendamment chaque doigt, chaque phalange tout en mettant en relation les sons que Maman prononce et les images.

Améliorer la maîtrise de la langue, l’écoute et l'attention

Lorsqu’on lit une histoire à son enfant, lui montrer le livre et suivre la lecture avec le doigt permet d’une part de travailler la motricité des yeux mais aussi de mettre en relation les mots, les sons et les images.

Évidemment, ce n’est pas la préoccupation numéro 1 lorsque est face à son tout petit mais gardez en tête que lorsque bébé sera un peu plus grand, lui lire des histoires contribue à lui faire découvrir de nouveau mots, de nouvelles tournures de phrases et de nouvelles expressions qu’il assimilera très vite et dont il pourra se servir pour toute la vie.

L’effort de concentration qu’exige une lecture guidée par le doigt l’oblige à être alerte, à être attentif à plusieurs éléments à la fois. Il apprend à écouter jusqu’au bout, à comprendre et à se montrer patient s’il veut connaître la fin de l’histoire.

Aiguiser son imagination et son esprit critique

On n’est jamais passif face une histoire ; contrairement à un film, tout n’est pas livré sur un plateau d’argent, il faut faire travailler son esprit pour représenter les scènes et combler les vides.

Il faut aussi souligner le fait que la fiction parle à l’inconscient ; dans les contes pour enfants, il y a des réponses, des clés symboliques, que votre petit est capable de s’approprier pour grandir. Angoisse, peur, désir, dépassement de soi… tout ça écrit entre les lignes ! Ainsi, le petit prend du recul, s’identifie aux personnages, aux situations.

Lorsqu’il sera en âge de parler, n’hésitez pas à lui poser des questions pendant la lecture, comparez les histoires, expliquez-lui les choses qu’il ne comprend pas ; la lecture est aussi une très bonne source de dialogue.

Related news

Our over products to discover